La maladie de Lyme, une infection propagée par des tiques, a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Voici de l’information à son sujet.

Causes et transmission

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse causée par une bactérie nommée Borrelia burgdorferi. Elle se transmet à l’être humain par la morsure de certains types de tiques. Pour transmettre la maladie, les tiques doivent être infectées par la bactérie en question. Véritables petites vampires, elles se font un festin avec le sang humain ou celui de certains animaux.

Pour avoir le temps de transmettre l’infection, les tiques doivent demeurer fixées à un hôte entre 12 et 24 heures au minimum. Plus le temps de fixation est long, plus le risque de contamination est grand. Habituellement sans douleur, leur morsure passe souvent inaperçue. L’infection ne se transmet pas d’humain à humain ni d’autres insectes ou animaux à l’humain.

Facteurs de risque

Tout le monde, indépendamment de l’âge et du contexte, peut être touché par la maladie de Lyme. Les personnes dont les activités, professionnelles ou autres, se déroulent à l’extérieur (paysagistes, agriculteurs, gardes forestiers, randonneurs, chasseurs, campeurs, etc.) sont particulièrement à risque – encore plus si elles s’aventurent hors des sentiers battus.

Le risque de morsures de tiques est présent du printemps jusqu’au début de l’hiver; il culmine au printemps et durant l’été.

Signes et symptômes

À la suite de la morsure d’une tique, la bactérie se propage dans la peau, puis dans le sang et certains tissus. Les signes et les symptômes peuvent être nombreux et dépendent du stade de la maladie. Ils peuvent comprendre, par exemple :

  • Rougeur en forme de cible autour de la morsure
  • Fatigue
  • Faiblesse
  • Spasmes
  • Fièvre
  • Frissons
  • Douleurs musculaires

À un stade avancé, la maladie peut causer des dommages aux articulations, au cœur et au système nerveux. Dans les cas les plus graves, le décès peut survenir.

Traitement

La maladie de Lyme peut être traitée, surtout si on la détecte à un stade précoce. Quoi qu’il en soit, il peut être difficile de la reconnaître, car ses manifestations ressemblent à celles de nombreuses autres maladies. Une consultation médicale rapide permet d’éviter l’aggravation de l’état de la personne touchée. Le traitement repose sur l’antibiothérapie.

Si vous devez prendre un antibiotique pour traiter la maladie de Lyme, votre pharmacien vous informera de la posologie, de la durée du traitement, des effets secondaires et interactions possibles, de même que des précautions à prendre.

Quelques conseils pour éviter les morsures de tiques

  • Couvrez votre corps le plus possible et portez des vêtements longs, idéalement de couleur pâle. Vous pourrez ainsi mieux repérer les tiques.
  • Portez des bas (enfilés par-dessus le bas du pantalon idéalement) et des souliers à bout fermé ou des bottes.
  • Apprenez à reconnaître les types de tiques le plus souvent infectées par la bactérie.
  • Informez-vous auprès des bureaux locaux de la santé publique pour savoir si la région où vous habitez ou les lieux que vous visitez sont à risque.
  • Utilisez des insectifuges à base de DEET lorsque vous passez du temps dehors, particulièrement en zone à risque.
  • Lors de promenades en forêt, dans un champ ou dans tout autre endroit où poussent de petits arbustes et des herbes hautes, tentez d’éviter tout contact avec ces végétaux. Par exemple, circulez au centre des sentiers.
  • Après une activité en plein air, prenez une douche pour vous débarrasser des tiques qui pourraient éventuellement ne pas s’être encore fixées à votre peau.

Si jamais vous constatez qu’une tique s’est fixée à votre peau, ne la tuez pas en l’écrasant. Suivez plutôt les étapes suivantes :

  • Assurez-vous d’enlever la tique le plus vite possible – idéalement, en moins de 24 à 36 heures pour éviter l’infection.
  • En utilisant une pince à épiler bien nettoyée, agrippez la tête de l’insecte le plus près possible du point de morsure, puis tirez doucement et verticalement vers le haut.
  • Nettoyez la morsure avec de l’eau savonneuse.
  • Placez la tique dans un sac ou un contenant fermé hermétiquement. Si elle est vivante, vous pouvez la mettre jusqu’à 10 jours au réfrigérateur. Si elle est morte, mettez-la au congélateur.
  • Prenez note de l’endroit et du moment où a eu lieu la morsure.
  • Si vous venez à présenter des symptômes d’infection dans les semaines suivantes, remettez la tique au médecin, à des fins d’analyse.

Pour obtenir des renseignements sur les insectifuges, dont l’usage est préconisé pour prévenir les morsures de tiques, lisez le texte La protection contre les moustiques en cinq questions.

Pour en savoir plus sur la maladie de Lyme, la protection contre les insectes et d’autres moyens de rester en santé durant l’été, consultez votre pharmacien!

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This