Présentes en faible quantité dans la plupart des plans d’eau, les algues bleu-vert deviennent nuisibles pour la santé lorsqu’elles se multiplient.

Les algues bleu-vert

Présentes sur terre depuis 3,5 milliards d’années, les algues bleu-vert sont des micro-organismes naturellement présents dans plusieurs cours d’eau. Bien qu’on les nomme « cyanobactéries », ces micro-organismes ont des caractéristiques communes avec les algues. Parmi celles-ci, on retrouve leurs pigments bleus et verts, qui sont responsables de leur couleur caractéristique.

Lorsqu’elles se multiplient en nombre trop important, les algues bleu-vert forment des « fleurs d’eau ». La fleur d’eau se manifeste lorsque les micro-organismes se développent en quantité très abondante et deviennent visibles à l’œil nu. La fleur d’eau peut toucher l’ensemble d’un plan d’eau ou une portion de celui-ci. Elle peut se reconnaître aux aspects suivants :

  • eau de couleur verte ou turquoise;
  • texture de l’eau semblable à de la peinture ou une soupe au brocoli;
  • écume (mousse) à la surface de l’eau.

La multiplication des algues

Les algues bleu-vert se multiplient surtout en été, aux mois de juillet, août et septembre. Certains facteurs favorisent leur croissance :

  • les changements climatiques qui font augmenter la température de l’eau;
  • une augmentation des rayons ultra-violets causée par la dégradation de la couche d’ozone (contrairement aux autres algues, les algues bleu-vert utilisent ces rayons pour leur croissance);
  • l’utilisation de certains herbicides en agriculture;
  • un faible courant ou une eau stagnante;
  • une eau riche en phosphore.

Le phosphore est un nutriment d’origine naturelle. L’activité humaine contribue à en augmenter la concentration dans les eaux de ruissellement, qui terminent leur parcours dans nos plans d’eau. C’est pourquoi il est important de surveiller ou de minimiser :

  • l’utilisation de compost, de fumier ou d’engrais, surtout sur les terrains riverains;
  • l’utilisation des installations septiques âgées ou non conformes;
  • le rejet des eaux usées non traitées dans les cours d’eau;
  • le déboisement excessif près des cours d’eau;
  • la destruction des bandes riveraines et des milieux humides près des cours d’eau.

Tous les citoyens ont donc leur part à jouer dans la lutte contre les algues bleu-vert par l’adoption de comportements sains pour l’environnement.

Les conséquences sur la santé

Les toxines produites par les algues bleu-vert peuvent entraîner diverses conséquences sur la santé, par exemple :

  • gastroentérite (maux de ventre, nausées, vomissements);
  • maux de tête;
  • irritation de la peau due au contact physique avec de l’eau contaminée;
  • irritation de la gorge due à l’ingestion d’eau contaminée.

Généralement, la présence d’écume à la surface de l’eau indique que ces toxines sont présentes en quantité suffisante pour causer des problèmes de santé.

Si ces symptômes vous incommodent, votre pharmacien peut vous proposer des solutions pour soulager votre inconfort. Mentionnez votre contact avec de l’eau contaminée aux algues bleu-vert à tout professionnel de la santé que vous consultez.

Les moyens de prévention

La meilleure façon de prévenir les conséquences néfastes des algues bleu-vert est d’éviter d‘entrer en contact avec celles-ci.

  • N’utilisez pas l’eau contaminée pour vous laver les dents ni pour faire la cuisine.
  • N’essayez pas de la rendre potable en la faisant bouillir. L’ébullition de l’eau ne détruit pas les toxines produites par les algues bleu-vert.
  • Évitez les activités nautiques ou la baignade dans les eaux contaminées aux algues bleu-vert.
  • Si vous devez absolument aller dans l’eau, laissez une distance d’au moins 3 mètres entre vous et les fleurs d’eau ou l’écume.
  • Lavez immédiatement toutes les parties du corps ayant entré en contact avec les eaux contaminées.
  • Surveillez les enfants ou les animaux de compagnie pour ne pas qu’ils jouent avec les fleurs d’eau ou l’écume.
  • N’employez pas d’algicides pour détruire les algues bleu-vert. Ces produits font éclater les algues, libérant ainsi dans l’eau une quantité importante de toxines nuisibles pour la santé.

Il est important de signaler la présence d’algues bleu-vert à votre bureau régional du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Le gouvernement fait un suivi des plans d’eau contaminés et peut proposer des actions aux municipalités concernées. L’eau est une richesse précieuse que l’on se doit de protéger. Comme société, la lutte aux algues bleu-vert devrait tous nous préoccuper!

Pour des renseignements sur d’autres problèmes de santé liés à la baignade, lisez le texte Infections et autres problèmes de santé liés à la baignade.

N’oubliez pas que votre pharmacien est à votre disposition si vous avez des questions sur quelque aspect de la santé que ce soit.

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This