Manger des arachides, des noix ou des fruits de mer peut sembler banal. Pour les personnes vivant avec une allergie alimentaire, il peut s’agir d’une menace pour la survie.

L’allergie alimentaire : la menace cachée

Les allergies alimentaires touchent de 4 à 6 % de la population du Québec. Il s’agit d’une réalité pouvant causer un grand sentiment d’inquiétude au quotidien. La réaction allergique d’origine alimentaire présente une intensité très variable : parfois légère et sans grande conséquence, elle peut, dans certains cas, mener au décès.

L’allergie alimentaire est en fait une réaction exagérée du système immunitaire en présence d’un aliment ou d’un additif qui, en temps normal, ne cause pas de réaction chez la majorité des gens. La réaction allergique se manifeste par des signes et des symptômes qui varient d’une personne à une autre et selon l’aliment en cause. Les symptômes apparaissent en général rapidement après le contact avec la substance alimentaire allergène. En voici quelques exemples : plaques rouges, enflure de la peau, de la bouche ou de la gorge, toux, difficulté à respirer, vomissements, douleur abdominale.

Les causes de l’allergie alimentaire

On ne sait pas exactement pourquoi certaines personnes souffrent d’allergies alimentaires et d’autres non. Par contre, les allergies alimentaires font partie de ce qu’on appelle couramment les « maladies allergiques », qui comprennent entre autres l’eczéma, la rhinite allergique et l’asthme. Si un membre de votre famille souffre d’une maladie allergique, vous risquez alors plus de présenter une maladie allergique, mais pas forcément la même.

Les grands coupables : les allergènes

Le terme allergène fait référence à un élément susceptible de causer une réaction allergique. Tel que mentionné précédemment, dans le cas de l’allergie alimentaire, ce sont des aliments ou des additifs qui doivent être incriminés. Plusieurs aliments et additifs peuvent causer des réactions allergiques. Au-delà de 150 aliments sont capables d’en causer. Néanmoins, les réactions allergiques sont principalement attribuables à huit aliments :

  • le lait de vache;
  • les œufs;
  • le soya;
  • le blé;
  • les arachides;
  • les noix;
  • le poisson;
  • les fruits de mers.

Les additifs alimentaires (comme les colorants ou les sulfites) sont moins nombreux, mais ils peuvent causer tout autant de dommages.

La prévention avant tout

Lorsqu’une réaction allergique survient, il est important d’être prêt à réagir. Toutes les personnes souffrant d’une allergie grave doivent toujours avoir en leur possession un auto-injecteur d’épinéphrine pour contrer la réaction immédiatement. Votre pharmacien et votre médecin peuvent vous informer sur l’usage optimal et sécuritaire de ce médicament. Le temps venu, il faut effectuer une ou deux injections (selon les circonstances) le plus vite possible, puis se rendre immédiatement aux urgences pour recevoir d’autres soins médicaux.

La stratégie la plus efficace pour éviter les conséquences d’une réaction allergique est la prévention. Ainsi, on doit éviter tout contact avec l’allergène en cause. Cela n’est pas toujours facile, mais des précautions observées rigoureusement peuvent faire toute la différence. Des traces d’allergènes peuvent se trouver un peu partout sans qu’on le sache. Il importe d’exercer une vigilance constante.

Voici quelques conseils pratiques pour éviter les contacts avec un allergène :

  • Prenez le temps de bien lire les étiquettes énumérant les ingrédients des produits que vous consommez.
  • Vérifiez les mentions spéciales sur les produits emballés, telles que « Sans… » ou « Peut contenir des traces de… ».
  • Dressez une liste des aliments les plus susceptibles de contenir l’allergène. Par exemple, pour l’allergie aux noix ou aux arachides : le chocolat, les céréales du petit déjeuner, les biscuits, etc.
  • N’hésitez pas à poser des questions lorsque vous mangez au restaurant ou à l’extérieur.
  • Prenez le temps de bien vous laver les mains avant et après chaque repas et collation.
  • Veillez à ne pas contaminer les ustensiles ou les surfaces avec des allergènes si vous cuisinez pour une personne qui a une allergie alimentaire.
  • Si votre enfant va à la garderie ou à l’école, avisez les adultes qui en ont la charge de l’allergie, des moyens de prévenir une réaction et des mesures à prendre si elle survient.
  • Évitez, autant que possible, les endroits où le risque de contact avec l’allergène est accru.
  • Rappelez-vous qu’un médicament peut également contenir des traces d’un aliment ou d’un additif alimentaire. Avant de prendre un médicament, demandez conseil à votre pharmacien ou communiquez avec le service d’information du fabricant pour vérifier l’absence d’allergène.

Les allergies alimentaires doivent toujours être prises au sérieux. Pour plus de renseignements à leur sujet, ou sur les médicaments utilisés en cas de réaction allergique, consultez votre pharmacien.

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This