À l’approche de l’automne, on commence déjà à se préparer à affronter les rigueurs de l’hiver. Qu’en est-il de la supplémentation en vitamines et minéraux?

Les vitamines et l’alimentation

En été, il est facile de mettre de la couleur dans nos assiettes : le jaune des épis de maïs, le rouge des tomates cerises, le vert des concombres cueillis dans le jardin. L’automne apporte lui aussi son lot de couleurs et embellit notre paysage, mais qu’en est-il de la qualité de notre alimentation lorsque la froidure semble vouloir s’installer?

C’est bien connu : une saine alimentation constitue la base d’une bonne santé. Au cœur des préoccupations sociales actuelles, on retrouve d’ailleurs le souci de bien s’alimenter. La panoplie d’émissions télévisées portant sur la cuisine et la gastronomie, l’engouement pour les produits biologiques (« bio ») et l’éternel combat mené contre la malbouffe témoignent de l’intérêt de la population à mieux manger.

Tout comme certains animaux font leurs réserves en prévision de l’hiver, pourquoi ne pas profiter de l’arrivée de l’automne pour se questionner au sujet de l’alimentation et de la prise d’un supplément de vitamines et minéraux? Nombreux sont ceux qui s’interrogent à ce sujet, particulièrement les gens qui craignent que leur diète ne leur fournisse pas tous les nutriments essentiels au maintien d’une bonne santé.

Voici de l’information à ce sujet.

Le Guide alimentaire canadien

Une des stratégies efficaces pour s’assurer d’une diète équilibrée est de suivre le Guide alimentaire canadien. Ce dernier émet entre autres des recommandations portant sur la quantité de portions de chaque groupe alimentaire à consommer chaque jour. Les vitamines proviennent surtout d’un groupe alimentaire en particulier : les fruits et légumes.

Le nombre de portions recommandé quotidiennement pour ce groupe alimentaire varie entre 4 à 10; cela dépend de l’âge de la personne. Par exemple, si vous êtes un homme âgé de 19 à 50 ans, le Guide recommande que vous consommiez de 8 à 10 portions de fruits et légumes par jour. Tout un défi, n’est-ce pas?

La vitamine D : la vitamine de l’été

Un des rôles les plus importants de la vitamine D consiste à maintenir la santé osseuse. Cette vitamine est principalement produite au niveau de la peau en réponse à l’exposition aux rayons du soleil. Certains aliments en fournissent également un apport. On estime que l’exposition au soleil constitue la principale source de vitamine D; par conséquent, il est plus facile de rencontrer ses besoins quotidiens en été lorsque le soleil est souvent au rendez-vous.

Le reste de l’année, plusieurs personnes devraient envisager la prise d’un supplément de cette vitamine en particulier. Par exemple, si vous avez plus de 50 ans, les experts recommandent un apport quotidien de 800 à 2000 UI de vitamine D. En pratique, peu de gens parviennent à combler leurs besoins. Demandez à votre pharmacien de vous aider à déterminer vos besoins en vitamine D et des moyens de les rencontrer.

Les suppléments de vitamines et minéraux : une option intéressante

Si, comme plusieurs Nord-Américains, il vous arrive de ne pas suivre les recommandations du Guide alimentaire canadien à la lettre, vous pourriez considérer la prise quotidienne d’un supplément de vitamines et minéraux.  De tels suppléments ne remplacent pas une saine alimentation; ils la complètent. De nombreuses formulations existent sur le marché et il peut parfois être difficile de faire un choix éclairé. Demandez à votre pharmacien de vous aider à déterminer le produit qui vous convient le mieux en tenant compte des éléments suivants :

  • votre âge;
  • votre sexe;
  • votre mode de vie;
  • votre état de santé;
  • les médicaments que vous prenez;
  • votre budget.

Voici quelques conseils relatifs à la prise de suppléments de vitamines et minéraux :

  • Prenez-les tous les jours, tel que recommandé par le fabricant du produit.
  • N’en prenez pas plus que ce qui est conseillé.
  • Prenez-les en mangeant, à moins d’un avis contraire de votre pharmacien.
  • Vérifiez auprès de votre celui-ci si vous devriez espacer la prise du supplément de celle de vos médicaments, car il pourrait diminuer l’absorption de certains d’entre eux.
  • Choisissez le supplément en fonction de vos besoins particuliers. Par exemple, vous pourriez opter pour un produit contenant davantage de calcium, de fer ou de vitamine D.

Pour des renseignements additionnels sur les formulations de vitamines et minéraux, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien.

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This