L’automne, l’hiver… et la grippe

Le retour de la saison froide annonce souvent un risque accru d’infections respiratoires de toutes sortes. Personne n’est à l’abri d’attraper de vilains microbes, comme ceux causant le rhume, la grippe, l’amygdalite, la sinusite, etc. Heureusement, certaines mesures préventives aident à réduire le risque de contracter ces infections, particulièrement celles causées par un virus, dont la grippe.

Le virus responsable de la grippe se nomme l’influenza. Il circule allègrement chaque année au Québec et ailleurs dans le monde. La saison de la grippe varie d’année en année, mais elle dure généralement de la fin de l’automne jusqu’au printemps. Le début de l’automne est donc la période idéale pour penser aux stratégies visant à combattre cet ennemi juré de la santé qu’est la grippe.

La grippe : des risques méconnus

En apparence inoffensive, la grippe est pourtant associée à de graves complications et à de nombreux décès chaque année. Il importe de distinguer  un simple rhume d’une « vraie » grippe. Bien qu’il s’agisse de deux infections respiratoires virales, elles diffèrent quant à la nature et la sévérité des symptômes et des complications.

En effet, une grippe s’accompagne souvent de symptômes plutôt intenses : fatigue et faiblesse extrêmes, fièvre et frissons, douleurs et courbatures, sensation de malaise général. De plus, elle peut se compliquer en d’autres infections (bronchite, pneumonie, sinusite, otite, etc.), entraînant parfois une hospitalisation. Dans les cas les plus graves, elle peut entraîner le décès. Voilà donc pourquoi on recommande la vaccination.

Le vaccin antigrippal : un pensez-y « très » bien

Le meilleur moyen de se prémunir contre le virus de la grippe consiste à recevoir le vaccin chaque année. Le Québec s’est doté d’un programme de vaccination visant à prévenir les complications sérieuses et les décès associés à la grippe, surtout chez les personnes les plus à risque et leurs proches. Le vaccin antigrippal est fortement recommandé et gratuit pour certains groupes de personnes vulnérables. En fait, on devrait envisager sérieusement la vaccination chez tous les Québécois âgés de plus de 6 mois, même ceux qui voyagent dans les pays chauds durant l’hiver.

Le lavage des mains, sans modération

La grippe se transmet très facilement, par exemple par l’inhalation de gouttelettes contaminées, projetées dans l’air par les éternuements, la toux ou les postillons, ou par contact direct avec une partie du corps ou un objet contaminé (ex. : poignée de mains ou de porte). Voilà pourquoi on enseigne aux enfants de tousser ou d’éternuer dans le pli du coude et de se laver les mains souvent.

Le lavage des mains constitue une mesure de prévention hautement efficace contre la grippe. À l’automne, discutez avec les membres de votre famille de l’importance de le faire régulièrement. L’emploi de gel antiseptique peut également s’avérer salutaire, surtout lorsque le lavage des mains n’est pas possible. Il convient également d’éviter les contacts avec les personnes que l’on sait contaminées par le virus.

L’abandon du tabac : pourquoi pas maintenant?

Vous songez à cesser de fumer depuis longtemps mais vous avez manqué de motivation et de courage? Pourquoi ne pas profiter de la saison automnale pour vous y mettre? Vous auriez une arme de plus dans votre arsenal antigrippe, car le tabagisme affaiblit votre système immunitaire et vous rend vulnérable aux infections respiratoires, comme la grippe.

Si vous prenez cette excellente décision, votre pharmacien peut vous aider à plusieurs égards, notamment en vous prescrivant une thérapie de remplacement de la nicotine si vous répondez à certains critères. Si vous réussissez, vous aurez une excellente nouvelle à partager à vos proches pendant les Fêtes!

Les médicaments en vente libre

Lorsqu’on est grippé, on manque d’énergie pour passer à la pharmacie. Pourquoi ne pas prévoir le coup? En prévision de la saison des infections, demandez à votre pharmacien quels médicaments ou items essentiels pourraient vous aider en cas de grippe (ex. : médicaments contre la toux, la fièvre ou la douleur, ou thermomètre). Conservez-les dans votre armoire à pharmacie.

Ne prenez jamais un médicament en vente libre sans d’abord avoir consulté avec un pharmacien.

Une saine hygiène de vie

Finalement, pour préserver votre santé et celle de votre système immunitaire, suivez ces quelques conseils :

  • Mangez bien.
  • Faites de l’exercice régulièrement.
  • Dormez suffisamment.
  • Consommez l’alcool avec modération.
  • Apprenez à mieux maîtriser le stress.

               

 Pour plus de renseignements sur la grippe et les moyens de prévention, consultez votre pharmacien.

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This