Si l’embonpoint abdominal vous préoccupe pour des raisons d’esthétique ou de santé, voici comment y remédier.

L’embonpoint abdominal mérite de l’attention

Source de complexes pour plusieurs, l’embonpoint abdominal peut également comporter des enjeux pour la santé. L’accumulation de graisses autour de la taille occasionne davantage de problèmes qu’une répartition plus égale des graisses à différentes parties du corps. En effet, ce type d’embonpoint compromet le bon fonctionnement de certains organes internes et favorise le développement de maladies diverses, comme le diabète de type 2 et l’hypertension artérielle (haute pression).

L’embonpoint abdominal s’explique souvent, en partie, par l’association de la sédentarité (manque d’exercice) et d’une alimentation de piètre qualité, c’est-à-dire riche en calories, en gras et en sucres. De plus, il est démontré que l’exposition au stress chronique contribue à l’obésité abdominale. Un fort tour de taille constitue en outre l’une des composantes d’un trouble appelé syndrome métabolique, qui est à la fois l’état précurseur du diabète de type 2 et un facteur prédisposant aux maladies cardiovasculaires.

Une question de mesure

Lors d’un examen médical, il n’est pas rare que le médecin mesure le tour de taille de son patient avec un ruban pour l’aider à évaluer son état de santé. Idéalement, le tour de taille devrait être inférieur à 102 cm chez l’homme et à 88 cm chez la femme. Au-delà de ces valeurs, on juge que l’individu a de plus fortes chances de développer certaines maladies chroniques (diabète, hypertension, maladie du cœur, accident vasculaire cérébral, etc.).

Une autre méthode est couramment employée pour évaluer l’embonpoint et l’obésité. Il s’agit du calcul de l’indice de masse corporelle (IMC), qui consiste à diviser le poids (exprimé en kilogrammes) par le carré de la taille (exprimée en mètres). Cependant, on estime que la mesure du tour de taille est une méthode plus juste que le calcul de l’IMC pour évaluer l’état de santé d’une personne.

Quelques conseils pour réduire l’embonpoint abdominal

  • Misez sur une diète saine et équilibrée, en basant vos décisions alimentaires sur les recommandations du Guide alimentaire canadien.
  • Réduisez votre consommation d’alcool. Pour de l’information à ce sujet, lisez le texte Consommation d’alcool : tracez votre ligne de conduite.
  • Faites de 30 à 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée la plupart des jours de la semaine, en suivant les recommandations du Guide d’activité physique canadien pour une vie active saine.
  • Apprenez à mieux gérer le stress. Pour de l’information à ce sujet, lisez le texte Le stress : ses répercussions sur la santé et les moyens de le limiter.

Un dernier conseil : si en mesurant votre tour de taille vous constatez que vous faites de l’embonpoint abdominal, consultez votre médecin régulièrement. Il voudra peut-être vous faire passer des tests plus approfondis pour évaluer votre état de santé.

Pour tout ce qui touche la santé, n’oubliez pas que votre pharmacien est toujours là pour vous aider et répondre à vos questions!

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This