Un feu sauvage n’est pas un cadeau très agréable à recevoir pendant le temps des Fêtes. Découvrez comment vous pouvez réduire le risque que cela vous arrive.

QUAND LES VIRUS FONT LE PARTY…

Les feux sauvages

Le temps des Fêtes est la période de l’année lors de laquelle on fait le plein de baisers chaleureux, de poignées de mains vigoureuses et d’accolades joyeuses. Aussi agréables soient-ils, tous ces contacts représentent autant d’occasions d’attraper des microbes. Ceux qui causent des feux sauvages n’ont pas tellement la cote dans les partys des Fêtes! Non seulement cela, mais ils ont la fâcheuse habitude de se propager sans nous demander notre avis.

Les feux sauvages (aussi appelés « herpès labial ») sont causés par la présence d’un virus hautement contagieux. Chez une personne infectée, le froid, le stress, la fatigue et le fait qu’elle combat une infection sont autant de facteurs qui peuvent favoriser l’apparition de feux sauvages. Il n’est pas étonnant que le temps des Fêtes soit une période propice à ces petits « bobos » à la fois visibles et incommodants.

QUELQUES CONSEILS POUR ÉVITER LES FEUX SAUVAGES

Vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire les risques de contracter une infection par le virus responsable de l’herpès labial.

  1. Évitez les contacts physiques étroits, comme les baisers, avec une personne ayant un feu sauvage.
  2. Reposez-vous le plus possible. Votre système immunitaire est plus performant lorsque vous êtes bien reposé(e).
  3. Tâchez de réduire votre niveau de stress. Le rythme effréné du temps des Fêtes peut aussi affaiblir votre système immunitaire.
  4. Lavez-vous les mains souvent. Cela réduira votre risque d’infection.

 Pour plus d’information sur des moyens de préserver votre santé durant la période des festivités, lisez ce petit guide de survie pour le temps des FêtesDe plus, n’oubliez pas que votre pharmacien est disponible pour vous peu importe le moment de l’année. N’hésitez pas à le consulter.

COMMENT RECONNAÎTRE L’HERPÈS LABIAL

Une personne peut avoir une lésion à la bouche sans qu’il s’agisse d’un feu sauvage. Il peut parfois être difficile de reconnaître l’herpès labial pour un œil moins aguerri. Voici quelques indices pouvant signaler qu’il s’agit bel et bien de cette infection :

  • petite vésicule (cloque) blanchâtre ou grisâtre, parfois remplie de pus;
  • lésion s’apparentant à un ulcère, parfois recouverte d’une croûte;
  • présence de fissures dans la lésion (qui peuvent saigner).

On peut observer une seule lésion, ou parfois plusieurs lésions regroupées en forme de petit « bouquet ». De telles lésions peuvent apparaître au coin de la bouche, mais également ailleurs.

Les gens qui ont tendance à avoir des feux sauvages sont souvent conscients du fait qu’ils ont une infection. Avant que la lésion sorte, ils ressentent d’habitude une sensation de picotement caractéristique qui annonce sa venue imminente.

Pour en apprendre davantage sur l’herpès labial, lisez le texte Herpès labial : facteurs déclencheurs et options de traitement.

N’oubliez pas que pour tout sujet lié au bien-être et à la santé, votre pharmacien est toujours là pour vous aider!

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This