Il y a de ces petits gestes quotidiens qu’on ne remet jamais en question – le lavage des cheveux en fait partie. En apparence banal, ce rituel de soins est garant de la santé de notre chevelure. Tirons-nous vraiment profit du temps passé sous la douche?

Une question de fréquence

C’est bien connu, on doit espacer les shampoings sous peine d’endommager le cheveu et de lui voler toutes les bonnes huiles dont il bénéficie au quotidien. On n’a qu’à demander à n’importe quel coiffeur : deux fois par semaine suffisent. Si toutefois on a les cheveux frisés, on a la chance de pouvoir rayer un de ces rendez-vous de notre agenda. En effet, les cheveux frisés étant toujours plus secs, ils ont moins besoin qu’on les débarrasse d’un surplus de sébum.

Le prélavage, vous dites?

Nouvelle tendance dans les soins capillaires : le prélavage. Le concept? On revitalise nos cheveux avant le shampoing pour les protéger, les nourrir et éviter de les alourdir.

Le shampoing : trouver le parfait candidat

Dénicher le bon shampoing peut être une quête parsemée d’essais et d’erreurs. Et lorsqu’on a trouvé celui qui convient à notre type de cheveux et qui répond à nos besoins, il faut savoir bien s’en servir. Rappelez-vous qu’un shampoing qui mousse beaucoup ne lave pas nécessairement mieux. Pour tirer le maximum de son shampoing, on s’assure de bien masser le cuir chevelu pour activer la circulation sanguine et ainsi favoriser la santé globale du cheveu. Pour ce qui est des longueurs, inutile de les recouvrir de produit. Comme elles sont plus sèches et se salissent moins, pas besoin de les shampouiner en profondeur!

On est sportive?

Pas de panique! Plutôt que de se mettre la tête sous l’eau après chaque entraînement, on n’a qu’à traîner du shampoing sec pour se rafraîchir.

Être verte, c’est possible!

Il y a plusieurs années, choisir des shampoings écolos signifiait faire une croix sur leur efficacité. Heureusement, de nos jours, on peut facilement trouver des formules à base d’ingrédients d’origine botanique et végétale qui sont tout aussi bons pour nos cheveux que pour la Terre. D’ailleurs, les ingrédients naturels gagnent en popularité, particulièrement dans le domaine capillaire. La raison est fort simple. Comme nos cheveux sont exposés quotidiennement à toutes sortes d’agressions – rayons UV, froid, produits coiffants, outils chauffants, etc. –, pourquoi les malmener davantage avec des soins composés d’ingrédients chimiques? Surtout lorsqu’on sait qu’on peut choisir des produits naturels tout aussi efficaces, sinon plus.

Les vertus du froid

Le prochain conseil en fera grimacer deux ou trois. Selon un truc de grand-mère, l’eau froide fait briller les cheveux… Mythe ou réalité? Vérité! En effet, après un rinçage à l’eau froide – ou tiède tout au plus –, la cuticule du cheveu se referme pour laisser place à une chevelure beaucoup plus lisse, brillante et hydratée. Comme quoi il est parfois payant d’endurer trente secondes de souffrance!

Finir en douceur

La touche finale à notre shampoing? Le revitalisant qui redonne de bonnes huiles au cheveu. Peu importe sa concentration ou sa texture, on l’applique sur des cheveux rincés et essorés pour éviter qu’il ne soit dilué par l’eau contenue dans la chevelure. Attention : on oublie cette étape si on a plutôt opté pour la technique du prélavage mentionnée précédemment!

Nos suggestions

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This