Un diagnostic de cancer fait basculer la vie de la personne atteinte et de son entourage. Des moyens existent pour soutenir un proche atteint de la maladie et contribuer à son bien-être et à sa qualité de vie.

Le soutien affectif

Un diagnostic de cancer s’accompagne d’une multitude d’émotions qui peuvent paralyser la personne atteinte et affecter grandement ses proches. La famille immédiate est souvent touchée par une vague de tristesse, d’incertitude et d’impuissance. L’impact peut également se faire sentir chez les amis et les collègues. L’entourage élargi joue un rôle important dans l’accompagnement et le soutien de la personne atteinte de cancer.

Le soutien affectif peut se traduire de différentes façons :

  • Écouter l’expression des émotions, parfois négatives, de la personne atteinte de cancer.
  • Éviter de juger la tristesse, les angoisses et les sautes d’humeur.
  • Maintenir le lien familial ou d’amitié avec la personne malade, en prenant de ses nouvelles ou en la visitant. La guérison peut prendre plusieurs mois. Le lien ne doit pas s’effriter avec le temps.
  • Accepter que la personne malade n’ait pas envie de s’exprimer. Cette dernière appréciera toutefois un esprit ouvert et une oreille attentive si elle ressent le besoin de se confier à quelqu’un.

Le soutien pratique

Au-delà de la sphère affective, qui constitue un champ d’intervention primordial, il est possible d’offrir à la personne atteinte de cancer un soutien prenant des formes beaucoup plus concrètes. Par exemple, on peut :

  • Se renseigner sur sa maladie.
  • L’accompagner à ses rendez-vous médicaux.
  • Noter les éléments essentiels mentionnés par son équipe médicale pour éviter qu’une information soit perdue sous le coup de l’émotion.

Au quotidien, on peut aussi :

  • Prendre en charge ses enfants dans le cadre de certaines activités (cours de natation, devoirs, sortie scolaire) pour favoriser sa récupération physique.
  • Lui proposer des distractions, en les adaptant à sa condition physique et à son état de santé.
  • Lui offrir de faire des courses (épicerie, pharmacie) ou des travaux manuels.
  • Assurer la préparation de certains de ses repas.

Il faut toutefois respecter les souhaits de la personne malade. Cette dernière aimera se sentir libre d’accepter ou non votre aide et votre soutien. Même si cela peut vous paraître difficile, il faut éviter de succomber à la tentation de prendre le contrôle de la situation, à moins que la personne en manifeste clairement le désir.

Les erreurs fréquentes

Parfois, un grand empressement à offrir du soutien peut provoquer l’inverse de l’effet voulu. On parle alors de « soutien négatif ». Voici quelques exemples d’attitudes à surveiller :

  • Empêcher la personne malade d’exprimer certaines émotions, comme la peur ou la tristesse. Une telle attitude vise souvent à remonter le moral. Des phrases comme « tu es un battant » ou « garde une attitude positive » sont nuisibles si elles servent à faire taire la personne malade qui a besoin de parler de ce qu’elle ressent.
  • Minimiser la gravité de la maladie, en affirmant par exemple que « ce cancer se traite bien de nos jours » ou que « d’autres ont survécu ». Assurez-vous que vos commentaires soient appropriés à la situation.
  • Formuler des phrases qui débutent par « Si j’étais à ta place… ». Vous ne l’êtes pas!
  • Refuser de tenir compte de la fatigue de la personne malade. Faire une marche en forêt pourrait certainement lui faire grand bien, mais il faut tout d’abord respecter les limites physiques imposées par la maladie!

La peur de ne pas faire les bons gestes ne doit pas vous inciter à rester en retrait face à la personne malade. Il faut simplement être capable de vous adapter aux besoins exprimés par celle-ci.

Du temps pour soi

Les proches d’une personne atteinte de cancer doivent également rester attentifs à leur propre équilibre psychologique afin de ne pas s’effondrer. Voici quelques points à retenir :

  • Soyez à l’écoute de vos propres émotions. Les accepter et les exprimer vous aidera à les évacuer. Une aide psychologique ou la participation à des groupes d’entraide peuvent être souhaitables.
  • Veillez à vous accorder des moments de loisirs et de répit pour vous évader momentanément du contexte de la maladie; vous reviendrez avec plus d’énergie à offrir à la personne que vous soutenez.
  • Acceptez le fait que vous ne pouvez pas tout prendre en charge. Une maladie comme le cancer vient souvent avec son lot d’imprévus. Efforcez-vous de maîtriser la situation lorsque cela est possible; le reste du temps, le lâcher-prise et l’acceptation seront plus salutaires.

Le soutien d’une personne atteinte de cancer peut prendre des allures de course à obstacles qu’il vaut mieux effectuer en équipe. Dans ce contexte, la communication au sein de l’équipe est essentielle pour traverser la ligne d’arrivée victorieux! N’oubliez pas que vous pouvez aussi compter sur un coéquipier qui s’y connaît en matière de santé et de médication : votre pharmacien!

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This