L’herbe à puce est une plante toxique pouvant causer une vive réaction inflammatoire sur la peau. Apprenez-en plus à son sujet.

Qu’est-ce que l’herbe à puce?

L’herbe à puce est une plante vénéneuse représentant une menace pour un grand nombre de personnes. Fort répandue au Canada, elle pousse d’ordinaire sur les terres non cultivées, particulièrement dans les fossés, en bordure des chemins ou dans les sentiers naturels. On peut également la trouver sur des propriétés rurales ou résidentielles et autour de celles-ci.

Cette mauvaise herbe peut être difficile à reconnaître, car elle se présente sous différents aspects. De manière générale, il s’agit d’une plante buissonnante, sans épines, d’une hauteur de 20 centimètres à 1 mètre, selon les variétés. Une tige porte trois feuilles de couleur verte; celles-ci peuvent aussi être de couleur rouge ou brune et demeurent toujours toxiques. Même morte, la plante peut provoquer une intense réaction.

Quels sont les effets néfastes de l’herbe à puce?

La sève contenue dans différentes parties de l’herbe à puce contient une substance toxique appelée urushiol. Celle-ci provoque une forte réaction cutanée se manifestant, entre autres, par :

  • des démangeaisons importantes;
  • une sensation de douleur ou de brûlure;
  • de l’enflure et de la rougeur;
  • des cloques.

La réaction typique causée par l’urushiol peut survenir après :

  • un contact direct avec l’herbe à puce (les pieds ou les jambes sont alors souvent affectés);
  • un contact avec un objet souillé par la substance toxique (vêtements, poils d’animaux, gants de jardinage, etc.);
  • une exposition à la fumée produite lorsque la plante est brûlée.

Quelques semaines peuvent s’écouler avant que les manifestations cutanées ne disparaissent complètement.

Herbe à puce et herbe à poux : quelle est la différence?

Il est fréquent que les gens confondent l’herbe à puce avec l’herbe à poux. Outre des noms qui se ressemblent, ces plantes ont pour similarité d’être toutes deux des mauvaises herbes qui peuvent occasionner des ennuis de santé. La première affecte la peau en provoquant une forte réaction inflammatoire, et la seconde cause des manifestations allergiques, surtout de nature respiratoire, chez les personnes qui y sont sensibles.

Le pollen de l’herbe à poux provoque en effet une réaction allergique, appelée communément rhume des foins, chez des milliers de Canadiens durant la période estivale. Comme on trouve souvent l’herbe à poux en bordure des routes et des terrains vagues, les escapades en plein air ou en voiture peuvent devenir un vrai cauchemar pour les personnes allergiques. Sans danger si on la touche, cette plante peut être arrachée à mains nues, contrairement à l’herbe à puce.

Pour plus d’information sur l’herbe à poux et les allergies qui y sont liées, lisez le texte « Reconnaître et traiter l’allergie à l’herbe à poux ».

Que faire en cas de contact avec l’herbe à puce?

Si vous avez été en contact avec l’herbe à puce ou sa sève, enlevez d’abord vos vêtements et nettoyez bien la zone affectée avec de l’eau et du savon.

En cas de réaction cutanée, il est recommandé de (d’) :

  • Éviter de vous gratter (cela aggraverait les démangeaisons).
  • Appliquer une source de froid sur la zone touchée (ex. : serviette imbibée d’eau froide) ou prenez des bains tièdes.
  • Consulter un pharmacien avant d’appliquer quelque produit que ce soit sur la partie du corps affectée, car certains agents pourraient aggraver vos symptômes.
  • Utiliser un produit pour calmer les démangeaisons (ex. : lotion de calamine) si le pharmacien le recommande.

En cas de réaction intense, il peut s’avérer souhaitable de consulter un médecin. Ce dernier vous prescrira peut-être des médicaments, selon la nature et l’intensité de vos symptômes.

Comment éviter une réaction à l’herbe à puce?

Pour éviter les désagréments d’une réaction à l’herbe à puce, il est avant tout conseillé d’apprendre à reconnaître cette plante et d’éviter tout contact avec elle. Vous pouvez aussi prendre certaines précautions :

  • Portez des bottes ou des souliers fermés et un pantalon si vous marchez dans une zone propice à la croissance de l’herbe à puce.
  • Portez des vêtements longs et des gants imperméables si vous jardinez.
  • Nettoyez tout vêtement ou article ayant été en contact avec la plante ou sa sève.
  • Évitez de brûler la plante et ses parties constituantes.

 

Si vous croyez avoir été en contact avec l’herbe à puce, consultez un professionnel de la santé en mesure de poser un diagnostic et de vous indiquer quoi faire. Votre pharmacien peut vous renseigner sur les moyens de reconnaître l’herbe à puce et sur les mesures à prendre pour vous débarrasser de cette plante et traiter la réaction cutanée qu’elle provoque. N’hésitez pas à le consulter.

 

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This