Vous avez déjà pris un antibiotique et le pharmacien vous a avisé de protéger votre peau de l’exposition au soleil? Découvrez pourquoi.

LES ANTIBIOTIQUES ET LE SOLEIL

Il est facile d’apprécier la chaleur des rayons ultraviolets (UV) du soleil. Il est pourtant connu que l’on doit s’en méfier. Les rayons UVA et UVB peuvent entraîner des dommages à la peau à long terme (ex. : vieillissement prématuré et cancer). À court terme, les rayons UVB sont entre autres responsables des coups de soleil. Chez les personnes qui prennent certains médicaments, les rayons UVA peuvent entraîner un autre effet indésirable, soit une réaction de photosensibilité.

Certains antibiotiques, mais pas tous, peuvent être impliqués dans une telle réaction. Attention de ne pas tous les mettre dans le même panier! Demandez plutôt des précisions à votre pharmacien. Rappelez-vous également qu’une telle réaction peut survenir avec de nombreux autres médicaments, et pas seulement les antibiotiques.

LA PHOTOSENSIBILITÉ

Les réactions de photosensibilité résultent des effets combinés de l’exposition au soleil et de divers médicaments :

  • pris oralement (par la bouche);
  • appliqués directement sur la peau;
  • administrés par injection.

Les réactions de photosensibilité peuvent être causées par plus d’une centaine de médicaments. Elles se divisent en deux types, qui ont une cause et un mode d’apparition différents.

  • la réaction de phototoxicité;
  • la réaction de photoallergie.

LA PHOTOTOXICITÉ

Semblable à un gros coup de soleil, la réaction de phototoxicité occasionne les symptômes suivants :

  • douleur;
  • rougeur;
  • inflammation;
  • œdème (enflure);
  • vésicules ou bulles en cas de réaction sévère;
  • décoloration de la peau (peau de couleur brune ou grise-bleutée).

Cette réaction se caractérise par :

  • une apparition rapide, après quelques minutes ou heures d’exposition au soleil;
  • la présence de symptômes uniquement sur les régions de la peau exposées au soleil.

Les médicaments causant ce type de réaction absorbent l’énergie des rayons du soleil; par la suite, ils libèrent cette énergie et provoquent ainsi des dommages aux cellules et à l’ADN de la peau. Les symptômes sont donc typiques d’une réaction inflammatoire. L’ampleur de la réaction dépend de la quantité de médicament présente dans le corps et de la durée de l’exposition au soleil.

Parmi les médicaments les plus souvent associés aux réactions de phototoxicité, on retrouve :

  • les antibiotiques de la classe des quinolones, des tétracyclines et des sulfonamides;
  • les médicaments contre le diabète de la classe des sulfonylurées;
  • certains médicaments contre la malaria, le cancer ou l’acné;
  • certains anti-inflammatoires.

Cette liste n’est pas complète. Votre pharmacien pourra vous renseigner efficacement si cette question vous préoccupe.

LA PHOTOALLERGIE

Les réactions de photoallergie sont beaucoup moins fréquentes que les réactions de phototoxicité. Elles se manifestent par les symptômes suivants :

  • rougeur;
  • démangeaisons;
  • urticaire;
  • eczéma.

Les réactions de photoallergie se présentent souvent tardivement (24 à 72 heures après l’exposition au soleil). Généralement limitées aux zones exposées au soleil, les réactions de photoallergie peuvent s’étendre à d’autres parties du corps. Elles surviennent lorsque la structure du médicament est altérée par l’exposition au soleil. Par la suite, le médicament ainsi « modifié » entraîne une réaction du système immunitaire et l’apparition de symptômes.

Plusieurs médicaments et substances peuvent être associés à une réaction de photoallergie. Par exemple :

  • certains ingrédients contenus dans les lotions solaires, tels que le PABA (acide para-aminobenzoïque);
  • certaines fragrances.

LA PRÉVENTION ET LE TRAITEMENT

Afin de prévenir la réaction de photosensibilité, on doit éviter la réexposition au soleil ou changer la médication. Lorsqu’elle survient, des compresses humides froides peuvent être appliquées sur les rougeurs. Pour soulager les symptômes, des produits topiques peuvent être appliqués sur les zones touchées. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur les mesures à prendre et les produits à employer. N’hésitez pas à le consulter!

S’il n’est pas possible de changer la médication, les mesures de prévention suivantes peuvent diminuer le risque de réaction de photosensibilité.

  • Éviter l’exposition au soleil, surtout entre 10 h et 16 h.
  • Appliquer un écran solaire avant toute exposition au soleil.
  • Utiliser un écran solaire ayant un FPS d’au moins 30 et offrant une protection optimale (contre les rayons UVA et UVB).
  • Réappliquer l’écran solaire après chaque baignade, après une forte transpiration et aux 2 heures.
  • Éviter les salons de bronzage, puisque les lits solaires émettent des rayons UVA.
  • Porter des vêtements longs, un chapeau à large rebord et des lunettes de soleil.

Lorsque vous devez prendre un nouveau médicament, discutez avec votre pharmacien des effets potentiels que ce dernier pourrait avoir en cas d’exposition au soleil. Si la photosensibilité est possible ou constatée, il reverra avec vous les moyens de prévention. Profitez également de son expertise pour choisir la protection solaire qui vous convient le mieux. Vous pourrez ainsi profiter des beaux jours sans souci!

Voir la succursale près de chez vous!

Translate »

Pin It on Pinterest

Share This